Allô Maman ? gros bobo ! - Eloge de la Biafine

Publié le par NiOuiNina

A peine ce blog commencé qu'il m'arrive déjà des bricoles qui m'empêchent de publier quand je le souhaite, non mais ça va pas se passer comme ça !! Aah ça fait du bien de s'énerver un coup.

La Ni Oui Nina s'étant épilée tout l'hiver ne se trouva pas du tout dépourvue quand le soleil fût venu. Mais elle avait quand même envie de continuer pour garder la peau toute douce.
Reprenons à la première personne, je ne m'appelle pas Alain Delon.
Hier, je m'en vais donc chauffer mon pot de cire dans mon micro-ondes qui commence à dater. Je le ressors (le pot), comme d'hab' c'est solide sur le dessus mais liquide en-dessous, donc je mélange le tout pour homogénéiser un tant soit peu. Et là, c'est le drame.
La cire du dessous étant beaucoup trop chaude (à la réflexion, j'aurais été curieuse de connaître sa température d'ailleurs), une bonne dose a giclé sur le dessus de ma main gauche.
Le problème, c'est que ça brûle bien sûr, mais ce n'est pas comme quand vous touchez malencontreusement un plat trop chaud, parce que là, vous pouvez retirer votre main. Non non, là ça brûle en continu. Et ça dure, et ça dure, et ça dure...

Je profite donc de cette mésaventure pour vous rappeler les gestes à faire dans ce cas de figure :
- On passe TOUT DE SUITE la zone sinistrée sous l'eau froide, pendant 10min montre en main (sur ce coup là, tant pis pour la planète). En ce qui me concerne, ne pouvant enlever la cire tout de suite, ça l'a refroidie plus rapidement tout en calmant la peau en-dessous.
- Si la blessure est superficielle (peu étendue, pas de plaie ouverte) : Biafine à mort, on hydrate on hydrate.
- Si la blessure est grave (comme moi, vous avez beaucoup de chance et la peau est partie en lambeaux avec la cire, bon appétit bien sûr) : il faut appliquer sur la plaie un tulle gras, et on fonce à la pharmacie/aux urgences, c'est selon. Pour le reste, vous ne pouvez rien faire... Laissez un professionnel s'occuper de vous.

Dans tous les cas, si la brûlure est en rapport avec de la cire dépilatoire, malheureusement, il faudra bien enlever le produit un jour ou l'autre... Si vous ne vous en sentez pas capable, laissez, là aussi, les pros faire leur boulot. Mais ne zappez surtout pas l'étape eau froide.

Psst !
J'ai intitulé cet article ainsi parce que j'ai vraiment appelé ma mère pour lui demander conseil, et ça vient d'elle le tulle gras (confirmé par spécialistes). Après l'astuce des bas filés, vous allez vous dire que ma mère est formidable ! Vous pouvez, elle l'est, comme à peu près toutes les Mamans dans ce genre de situation. Et c'est aussi pour ça qu'on les aime.
Bon, j'ai dit "Eloge de la Biafine", pas des mères ! Aah, la Biafine sur une brûlure... C'est frais, c'est doux, et ça sent bon une odeur qui rappelle l'enfance. Vous ne trouvez pas ?


Source : perso

Publié dans Santé

Commenter cet article

Asmine 24/06/2009 00:16

Haaaaaaaa la biafine, quel bonheur ! Rien que pour l'odeur en france je m'en servais comme crème hydratante des fois .... Quelle ne fut pas ma surprise quand arrivée ici, je me suis brulée (le classique du plat en cuisinant) et j'ai demandé à mon homme (à défaut d'avoir maman sous la main, un papa poule fait bien l'affaire....) de la crème pour les brulure. Et la : beuuuuuuuuuuuuuurrk, un espece de gel transparent avec une odeur abominable !Moralité : dans le prochain colis que ma mère m'envoie, il y a de la biafine.